Réservation

Réservation description

Map Icon

  • Google+ (+261) 32 11 472 45
  • contact@beloentremer.com
  • version français - English version

Un engagement durable : l’école pour les enfants des employés d’Entremer

octobre 3, 2021
Preuves de l'engagement d'Entremer : certificat de scolarité des enfants des employés

Un engagement durable : l’école pour les enfants des employés d’Entremer

Depuis six ans déjà, Entremer s’engage pour un développement durable du village, en prenant en charge la scolarité des enfants de nos employés. 80 % sont originaires de Belo sur mer

et plus de la moitié n’ont pas ou peu connu l’école. Les formant sur place, travaillant avec eux au quotidien, je suis bien placée pour mesurer à quel point l’école est indispensable. Pour apprendre à lire écrire compter bien sûr. Mais aussi développer la mémoire, la capacité à apprendre, à s’autoriser des initiatives, à programmer des tâches… Malgré ces temps difficiles, c’est pour nous un geste essentiel, afin que la pérennité de l’hôtel s’inscrive aussi dans l’avenir de la communauté. 

Belo sur mer accueille trois établissements scolaires : l’École Primaire Publique, le Collège Public d’enseignement secondaire, le Collège catholique Saint Jean Paul II (dit couramment École des Sœurs – assurant les classes de la Maternelle à la 3ème). Ce qui ne veut pas dire que tous les enfants de Belo sur mer sont aujourd’hui scolarisés. Les statistiques manquent, mais à voir la nuée d’enfants qui s’activent autour des pirogues au retour de la pêche, il y aura autant si ce n’est plus d’illettrés demain qu’aujourd’hui. 

D’autant que même pour ceux qui ont la chance d’aller à l’école, l’EPP reste souvent la seule accessible pour des parents sans emploi fixe. Le niveau y est très faible, du fait du manque de formation des enseignants, de leur fort taux d’absentéisme, du dénuement en matériel pédagogique et du nombre très élevé d’enfants par classe.

Aussi, en concertation avec nos employés, nous avons opté, il y a six ans déjà, pour la scolarisation de leurs enfants à l’École privée des Sœurs. Quinze à vingt fois plus cher que le secteur public, mais au moins, ils semblent y apprendre quelque chose, même s’il y aurait encore tant à faire pour former les enseignants, notamment en langue. Je m’y emploie, hélas de manière trop irrégulière.

Cette année, huit enfants ont donc fait leur rentrée, avec le matériel scolaire que nous avons pu également leur offrir grâce à une petite affluence durant la période des vacances. Nous leur souhaitons une bonne année scolaire.

Share this:

  • Facebook
  • Twitter

ecrire un commentaire